Leçon 1, Chapitre 1
En cours

Mission n°29

Que penses-tu de l’Académie française ?

Écris ta réponse dans les commentaires.

  • Je pense aussi, malgré les nombreuses discussions « genre » dans de nombreux pays, que la qualité des textes ne s’en trouvera pas améliorée. bientôt nous ne savons plus quelles informations nous pouvons encore croire et la compréhension en lecture diminue également de plus en plus. Qui lit un e-mail après la 3ème phrase de nos jours ?

  • En Espagne il y a aussi l’Académie espagnole, et je crois que de certaine manière, et en théorie, c’est bien d’avoir des experts qui s’occupe de la langue, mais le problème c’est qu’ils sont souvent très traditionnels et ils ne se rendent compte que la langue c’est quelquechose fluide et changeable.

  • Toutes les langues se développent. Si on compare l’anglais de Chaucer, par exemple, avec celle de Dickens, il y a beaucoup de différences. Il faut que l’Académie française rende compte de ce fait. Sa rôle est maintenant obsolète.
    Un autre problème avec les genres des mots françaises, c’est quand on veut parler des transsexuels – même le mot est masculin ! En anglais, on dit « they » à la place de « he » ou « she » – ce n’est pas possible en français parce qu’on a « ils » ou « elles ».

  • Je pense qu’il est possible, voir peut-être nécessaire d’accorder respect à l’institution l’Académie française à la même manière qu’on a du respect pour un individu qui a de grand âge en espérant qu’il y aura de la sagesse dans ses mots. Mais on l’ecoute comme une voix entre tous ( toutes?) les autres voix. Si le but de L’AF soit à protéger le clarté d’expression c’est une bonne chose. Mais s’il soit seulement pour être important ou pour restreindre tout changement natural de la langue, c’est peu utile.

  • Je me souviens du premier leçon de français à l’école. La prof nous a dit que les français sont très fiers de leur langue. L’académie française est évidemment une preuve pour ça. C’est intéressant d’un avis d’un chinois parce que je crois qu’on n’a pas d’institution comme ça en chine.

  • À-mon-avis l’Académie Française répresant un train de pensée avec laquelle que je ne suis pas d’accord, la pholosofie de maintenance d’une langue. Je pense que les langues sont toujours en changeant, ils ne sont pas fixés. Selon les qui c’est dit sur l’Académie française il me samble qu’eux défendant la fixacion de la langue française comment il était depuis le 19ème siècle, alors ils ne sont pas d’accord avec les changes lesquelles sont fait pour les jeunes. À-mon-avis, les gens qui s’utilisent de la langue ont le droit de lui útiliser comment ça est utile pur eux, donc, c’est trés important que le vocabulaire et la gramaire sont d’accord avec luis pensées. C’est aussie important de souligner que tout les langues ont changée beaucoup tout le temps, et de plus en plus, ils rèfletant le pensée de la société que les utilise.

  • Je crois qu’elle est une institution archaïque. C’est important de protéger et promouvoir une langue. Toutefois, il faut reconnaître le fait que les langues sont choses vivantes. Elles changent et on doit être ouverts à cette réalité.

  • Je pense que c’est pas mal d’avoir une institution comme l’Académie française qui essaie de “sauver” le français originel. D’un autres côté on ne peut pas complètement arrêter l’évolution d’une langue et il ya aussi des mots dont on a plus besoin de les utillisent ausjourd’hui pour se faire comprendre. Par fois ces nouveaux mots viennent d’un autre dialecte ou, comme dans l’exemple, d’une autre langue et cela contribue à la mondialisation.
    Avec les règles de la grammaire, à mon avis on peut se mettre d’accord de les conserver parce que cette disussion prend trop de place partout dans le monde. Avec du bon sens un peut respecter les différents races, sexes et espèces sans changer la façon de parler.

  • Je pense que L’Academie francaise, c’est une bonne institution tant qu’elle n’a pas de pouvoir. Une langue doit changer pour être pertinente. Mais la langue est aussi l’expression de l’histoire et de la culture d’un pays. Il faut trouver un équilibre.

  • À mon avis l’existence de l’Academie Française c’est intéressante comme une instituition qui préserve l’histoire de la Langue. je trouve intéressant savoir que “s’enjaillir” a une origine anglaise. Comme étranger je peux simplement trouver que c’est un mot français à l’origine. Bref, une langue vivante comme le français doit être ouverte à l’évolution normale des langues et accepter l’utilization de ces nouveaux mots, mais les amants de la langue française doivent savoir que le mot (dans ce cas le verbe “s’enjaillir”) vient d’une origine étrangère.

  • Tout d’abord, je pense qu’il est important d’avoir une institution dédiée le langue car elle définie la compréhension, l’apprentissage, les relations entré l’un et les autres, la tradition, etc. Donc, je suis pour l’académie française et sa mission pour garder la langue française.

  • Je pense c’est un peu compliqué. À mon avis, c’est important à protéger la langue de l’influence d’anglicisation qui touche presque toutes les langues de nos jours de mondialisation. Je sais que ce n’est pas ma langue sur laquelle avoir un avis, mais ça me semble drôle de préoccuper de “la présidente” quand on utilise “le week-end” sans plainte! Peut-être l’Académie a besoin d’une mise à jour.

  • Est-ce qu’il y a des femmes membres de l’Académie? Je crois que j’ai vu des femmes sur la photo.
    Je pense que l’Académie est une belle tradition, mais son rôle ne devrait être que de protéger et de diffuser la culture et la littérature française. It devrait accepter les changements et non imposer des règles.

  • La langue change constamment car tout dans la vie change très rapidement. Les jeunes inventent beaucoup de mots nouveaux car les mots anciens ne sont plus précis pour s’exprimer. Si L’Académie Française est très rigide et surtout si ses membres sont tous des seniors, elle perdra la capacité de devenir un moyen d’exprimer le nouveau monde.

  • Le bâtiment est très impressionnant et bien sûr le but de protéger la langue française est important.
    Mais sauf le respect que je dois aux “immortels”, une langue vit aussi par son changement et son développement. Du coup il ne ferait pas du mal à cette institution quand elle rajeunirait.

  • Elle est un mal nécessaire.
    La langue doit être normalisée pour des raisons de communication.
    Je pense qu’il vaut mieux qu’elles se déplacent lentement et changent quand quelque chose est largement utilisé que d’être «progressiste» et de forcer le changement uniquement favorisé par une minorité.
    Lorsque la génération plus âgée quitte l’Académie et que les jeunes sont nommés, vous obtiendrez vos changements les plus modernes.

  • Je comprends leur désiré de respecter la culture unique de la France. Mais, le langue doit changer avec le temps. Je suis une femme. Pour moi, c’est important que le langue est représentante de la population maintenant. Et la notion de genre est plus fluide aussi ces jours. Je me demande ce qu’en pense l’Académie française?!

  • Je comprends pourquoi l’Académie a été créée, mais il me semble que l’Academie c’est un peu bête dans son avis sur le changement de mots pour les professions, les groupes, etc. On peut encore suivre les règles de grammaire en changeant ces mots pour être plus inclusifs, comme dans l’exemple “une directrice” – ça marche, alors pourquoi pas “une écrivaine” ? Aussi il me semble que c’est une réaction excessive à la partie de l’académie, notamment parce qu’il y a de plus gros défis dans le monde (comme le faim, la pauvreté, etc.) dont les gens peuvent se préoccuper.

  • Je ne connais pas assez pour me faire une opinion ! Evidement il est problématique si l’academie veut empêcher l’inclusion dans la langue française, mais aussi je me sens que l’academie est beaucoup plus que juste quelque chose qui maintenir les règles de la langue ; elle existe pour propager la culture aussi, n’est pas ? En tout cas, j’ai eu des bonnes interactions avec le chapitre de l’academie française à Seattle.

  • AF est comme un dinosaure, Le météore est comme tous les francophones du monde. Les robes AF sont absurdes, s’ils veulent être immortels, les membres devraient jeter les robes et aller travailler sur le changement climatique où leur travail aura beaucoup plus d’importance

  • Les langues sont vivantes, elles évoluent constamment selon les besoins et les désirs de leurs interlocuteurs. Cette évolution est vraiment la raison pour la richesse d’une langue. Je crois que l’objectif de l’Académie Française est en partie de supprimer cette richesse, de limiter la vitalité de la langue française. Je suis anglophone et ce que j’adore avec l’anglais, c’est que, s’il n’y a pas un mot exact, on peut l’inventer dans le moment ! Je suis ravie de voir que c’est vraiment le même en français, en dehors de l’Académie, bien sûr… 

  • Je pense que l’Académie française est comme…le même chose que on voit avec l’Académie royale d’espagnol. Il y a les mêmes débats aussi sûr le sexisme de la langue. Toutefois, à mon avis, n’importe quoi ce que l’Académie dit. Sa existence n’est pas un problème, mais les personnes qui agissent comme si c’était le loi. Il y a deux types des langues, non? La langue “correcte” est la langue qui on parle.

  • Il est ironique de constater que la présidente de l’académie a été élue en tant que femme et que la féminisation du mot “président” suscite une certaine résistance. En tant que femme, il me semble très étrange que les femmes soient dépréciées de quelque manière que ce soit. D’autre part, en tant que personne âgée, je n’aime pas voir ce que je considère comme des pratiques et des institutions précieuses du passé devenir obsolètes. On peut supposer que les valeurs de l’Académie française changeront à l’avenir, à mesure que les valeurs de ses membres changeront.

  • Bien que je voie l’Académie comme quelquechose d’archaique, je suis conscient de la nécessité de normes pour faciliter la communication. Tout comme il y a des normes pour les unités de mesure (il y a des définitions très précises pour le mètre et le kilogramme, par example) , peut-être on a besoin des normes pour la langue…surtout la langue écrite.

  • L’académie français a l’air très établi et je sais les gens françaises adorent leurs traditions. J’imagine la plupart de jeunes penseraient l’académie est passé et hors du date mais pour les autres, cet institution représente une partie très importante de la culture française et devrais continuer être respectée.

  • C’est vrai que l’Académie française est très archaïque et démodée.Je crois que son rôle doit changer et rénover avec le temps.
    Mais le français pur et classique continuera d’être le noyeau de celui varié des autres pays.Il faut les gardiens de la langue de Molière pour le français future.

  • Peronnellement, j’aime l’ideé de l’ Acadamie Français parce que son existence me suggère que les Français prennent leur langue au sérieux même si elle devenue quelque chose de moins pertinent. En Angleterre, la lague ets riche notamment à cause de l’argot et les Américanismes. Cependant, il y a aussi beacucoup de la négligence et les langues ne sont pas assez valorisées.

  • Chaque année le dictionnaire anglais, Merriam-Webster, comprend de nouveaux mot largement utilisés et actuels, voire à la mode. Il reconnaît que les langues vont changer et bien que l’anglais ne fasse pas de distinction entre les genres, il existe une volonté de les langues rendre plus inclusives. À mon avis, les décisions de l’Academie Français sont intéressantes mais pas à prendre au sérieux.

  • L’Académie français semble d’être une institution très archaïque. Une langue change sans cesse, elle suit l’evolution de notre quotidien. Il y a 20 ans nous n’avaient pas par exemple YouTube, Instagram ou Uber. Je ne dis pas que ces inventions sont les meilleurs choses dans la monde, mais c’est un fait que notre vie est différente. Alors la langue réponde à ses changement.

    Cependant l’Académie traite les règles de la langue français comme la science ou une religion. Les règles une fois établies doivent être respecter pour jamais.

  • Bien sûr que mon instinct est de penser que l’Académie française représente un vestige ridicule de L’antiquité. Quand même, de point de vue linguistique, culturel et psychologique elle représente quelque chose extraordinaire. En effet l’académie représente un dinosaure vivant qui peut articuler les origines de la langue et qui peut participer au débat.

  • Je pense que l’acdémie française fasse un effort énorme pour conserver la purité de français, mais des changements linguistiques arrivent en dehors d’académie. On ne peux pas les arreter. Il y a quelque personnes obéissants qui suivent la régle d’academie, mais je ne pense pas qu’ils puissent arreter le changement de la langue français ou tout les autres langues.

  • L’académie française pourrait être un peu passé date. Même sur la photo dans la vidéo les immortals portent des vêtements de cérémonie. Pas vraiment à la mode! Je suis une éditrice (en anglais) et je parle et lis souvent sur l’évolution de la langue. Il y a une différence entre la grammaire descriptif et la grammaire prescriptif. La grammaire prescriptif explique comment le langage doit être utilisé. La grammaire descriptif explique comment le langage *est* utilisé par les gens. La plupart des dictionnaires anglais moderne et de nombreux éditeurs croient que la grammaire descriptif est plus importante. Et je suis d’accord! Il semble que l’académie française ne serait pas d’accord.

  • Bien que le française est une langue mondiale vivante et en constante évolution, je crois que c’est très important d’avoir une institution qui est chargé avec la definition des normes de langue, la promotion de la langue et l’evolution de la langue. En tant qu’étudiant du français, c’est très utile pour moi de comprendre quel est le usage acceptable et inacceptable du français lorsque de l’apprentisage de la langue. À mon avis, l’Academie française joue un rôle important en influençant la portée, l’utilisation et ainsi que l’evolution de la langue.

  • Je crois l’Académie est une institution utile parce qu’elle signale les changements qui arrivent dans la langue. Cela nous encourage à réfléchir à la façon dont nous parlons et si nous voulons faire des changements ou non, et on peut avoir des dévats qui nous informent plus sur la signification des changements. Alors, vous pouvez parler comme vous voulez, mais peut-être pas au Senat.,

  • Selon la vidéo, l’Académie française prend des décisions concernant l’utilisation de la langue française dans le présent. Pourtant, ses décision n’influencent plus la manière dont la langue est utilisée par les institutions gouvernementales de la France. Évidemment, elle ne peut pas forcer les francophones d’accepter ses décisions non plus.

    À mon avis, ça fait aucun sense qu’une institution prenne des décisions sur la manière dont les gens utilisent leur langue. Cependant, je crois que l’Académie française peut jouer d’autres roles importants dans la société francophone. Par exemple, elle peut étudier et documenter l’histoire de la langue française pour les générations futures.

  • On dirige les règles de la langue anglaise sans une institution comme l’Académie française. Les règles de l’anglais que les Américains parlent et écrivent sont un peu diffèrent aux règles que les Anglais utilisent. On utilise les dictionnaires et les guides de style pour maintenir un consensus au moins à l’intérieur d’un pays.

  • Je vois que l’Académie française a un rôle important pour garder la langue française vraie, mais en même temps toutes les langues évoluent et changent. Mais il est important de garder le sens d’un mot correct, en Angleterre par exemple, il y a beaucoup de gens qui ne connaissent pas la différence entre les mots “disinterested” et “uninterested”. L’arbitre d’un match de football doit être “disinterested” mais j’espère qu’il n’est pas “uninterested”. Je me demande ce que Madame la Présidente en penserait  😉 

  • Je pense que l’Académie française a une certaine valeur utile, c’est-à-dire en préservant deux registres de langue, l’informel et le formel. Dans le cas d’anglais, nous sommes en train de perdre le registre formel – avec la perte de l’elegance et de l’expressivité.

  • En espagnol on a aussi “La real academia española” mais elle est plus ouverte aux changements. Par example, avant il y avait des professions qui étaient seulement masculins mais maintenant ce n’est pas le cas.
    A mon avis, c’est important d’avoir une institution comme l’Académie Française ou Espagnole pour protéger la langue mais il faut qu’elle évolue avec les temps sans être trop extreme.

  • À mon avis, si la fonction de préservation des racines de la langue française est louable, cela ne peut signifier une fermeture insurmontable aux fréquentes innovations linguistiques qu’implique la vie quotidienne. La langue est une expression culturelle qui doit accompagner les changements du monde, afin qu’elle puisse continuer à servir d’outil de relations entre les personnes.

  • Je crois qu’il est important de protéger toutes les langues majeures du monde, mais l’Académie de la langue française ne comprend pas que les langues changent beaucoup aussi. Les langues ne sont pas juste des groupes de règles, elles sont fluides, et servissent à partager la culture de l’humanité.Les langues sont les cultures, et maintenant, la culture française est en train de reconnaître les inégalités qui divisent les hommes et les femmes.Le changement de la langue est un symbole du changement de société, et une institution ne peut pas freiner ce mouvement. A mon avis, il faut que l’Académie suive la société française et reconnaisse les changements qui existent déjà en France, et dans plusieurs pays francophones, aussi.

  • On peut peut-être garder le but initial de l’Académie française, mais après moi, pour le garder, et en même temps, la vérité de l’objectif, il faut evoluer la langue et la faire plus inclusive. Par exemple, on ne peut pas traiter les arts our les sciences – disciplines fondées sur l’évolution créative – avec une langue stagnante.

  • Je ne connait pas grand chose à propos L’Académie française mis a part çela – qu”ils croissent a ne pas permettre trop de franglais. Je pense que ça c’est une bonne chose, premièrement car trop d’Anglophones ne font – fassent? ou font pas les efforts d’apprendre les autres langues ! En revanche, je pense que l’appelation ‘Madame La Présidente’ pour la femme du président est super ridicule ! (Pourquoi pas Mme Macron ?) C’est évident que cet homme là doit dire ‘Mme La Présidente !! Et en plus c’était déja décidé ! ‘ (Il parait que cet homme là ait une problème !)

  • Je suis d’accord que la question est très interessante. Mais je ne pense pas que la question est difficile. À la fin, ce sera la société, même en France avec son Académie française, qui va déterminer, par exemple, si on peut (ou on doit) utiliser le mot “professeure” quand on parle d’une femme qui enseigne. Ce ne sera pas l’Académie. Ici aux États-Unis, c’est une question maintenant de pronoms et de savoir si nos pronoms doivent refléter le genre de la personne à laquelle on fait référence, ou doivent être neutre. Je trouve les discussions de ce sujet fascinants et à mon avis, en ce moment, c’est impossible de prédire exactement comment cette question sera résolue. Mais, à mon avis aussi, notre langue, en effet, va changer, et ce sera la société qui va déterminer comment exactement.

  • C’est une question intéressante. Je pense que L’Académie a un rôle important pour standardisation de la langue. Bien sûr, chaque langue a besoin de régle sinon les profs de la grammaire ne pourraient pas noter leurs élèves😉. Mais je pense que L”Académie doit changer avec le temps pour garder la langue pertinente – suivre l’évolution de la société. Sans une langue en évolution, nous apprendrons le français comme le parlait Louis XIX “L’état c’est moi!” 😲

  • Je crois que l’académie française est une institution où on peut trouver un lieu pour apprendre le français de façon fiable. Je suppose qu’elle est une inspiration pour autres centres de langues et aussi pour enseignants personnels. C’est important avoir ces fondations à niveau mondial pour diffuser des langues partout. Malheureusement, elle n’est pas disponible pour quelque un, une foi à mon avis elle est un peu chère .

  • C´est une question difficile. Je crois que je n´ai pas assez information de sa mission et son activité. Donc, je ne peux pas faire une réponse érudite. Mais le thème me provoquait de faire une petite recherche si l´institution pareille existe en République tchèque. Oui, elle s´appelle l´Institut pour la langue tchèque et elle fait partie de l´Académie des sciences de la République tchèque.

  • Je pense que les académies sont importantes pour lever les doutes sur l’utilisation de la langue. Las langues son très compliquées, et nous avons besoin d’experts pour nous recommander la meilleure façon de l’utiliser afin d’éviter malentendues. Je suis content du travail de l’Academie espagnole et je suppose que l’Academie française fera un travail similaire.

  • Je comprends l’intérêt de l’institution. Mais les langues changent naturellement, qu’elles tentent de la contrôler officiellement ou non. On peut le voir dans d’autres pays francophones et aussi dans d’autres langues. Par exemple, de nouveaux mots sont ajoutés à la langue anglaise tout le temps.

  • C’est fascinant de connaître qu’elle existe. Le fait qu’il existe depuis 3 siècles m’a surpris. Je me demande s’il y a des autres langues qui utilise quelque chose de semblable.Je me demande que dit l’académie concernant les mots comme (liker le vidéo) ?

  • À mon avis Il y a toujours un rôle pour cette institution vénérable. Mais ce rôle va diminuer assez vite dés lors si ses membres ne répondent pas d’une manière pratique et sensible à cette tendance linguistique d’évoluer selon les changements sociaux. Elle risque de perdre son raison d’être comme protecteur et champion de la langue française si cette langue ne peut pas rester vivante et dynamique.

  • À mon avis l’Académie française est une institution seculaire et un peu poussiéreuse.
    Sa mission me semble très raisonnable mais plus à jour. Les gens et leur langue vivent et se développent. Il faut respecter ça. J’ai des problèmes avec la grammaire des nouveaux mots. Par exemple “like” c’est un/une like ou j’ai liké???
    Qui décide l’inclusion d’un mot aujourd’hui?

    • On dit «un like» au masculin 🙂 Effectivement, il existe aussi le verbe «liker» et sa forme au passé composé c’est «j’ai liké».

      Chaque maison d’édition de dictionnaire (Larousse, Robert, etc.) a son comité éditorial qui décide de faire entrer des mots nouveaux, mais évidemment le dictionnaire de l’Académie française reste la référence la plus importante 😉

  • J’ai compris que l’Académie francaise est une vieille institution très conservatrice. Dans mon pays, la Suède, on a aussi ne académie pour la langue. Elle date de 1786, et elle me rappelle l’Académie francaise. Elle est bien connue parce qu’elle nomme le/la lauréat/e du prix Nobel pour la littérature. L’Academie publie un dictionnaire. Ce qu’est intéressant c’est quece dictionnaire est descriptif, pas normatif. Il remplie les fonctions normatives pour l’ortographie pour les suèdois/es.

  • Je pense que la plupart des pays ont une organisation qui supervise les questions fondamentales. (Cela me rappelle la Chambre des lords en Angleterre, le Sénat au Canada.) Cependant, l’image de vieillards en perruques et en costumes élaborés suggère une vieille façon de penser. Je suis déçu, mais pas surpris de leur réticence à changer.

  • À mon avis, l’Académie française est une institution ancienne.
    Il fonctionne comme si c’était le 19e siècle.
    Les exemples de domination masculine en français ne reconnaissent pas l’importance des femmes dans les rôles de leadership dans le pays.
    En France, le ratio hommes/femmes est de 96 hommes pour 100 femmes.
    L’Académie française est-elle consciente de ce fait?

  • Nous autres, ici au Canada, utilisons toujours la forme masc. et fém. en parlant, en écriture, sur les nouvelles et partout. Jusqu’à maintenant j’ai pensé que c’était normal de dire “Bonjour les professeurs/professeures.” Ou en écriture Cher(es) professeurs/es”. Pour nous ici au Canada je pense l’académie français est peut-être un influence négative, surtout Si l’académie essaie de contrôler la development de la langue ici!

  • Je déteste les institutions comme l’Académie française! La langue est quelque chose de vivant, elle se transforme en continu en suivant l’évolution historique des pays et des peuples qui la parlent. Elle est un moyen de communication, rien d’autre, elle change en fonction de l’exigeances de la communication!

  • Je crois qu’il y a besoin d’un autorité qui essaye de contrôler l’évolution de la langue. Mais, si le rôle de l’Academie Française n’est que symbolique, elle n’a presqu’aucune raison d’être. Peut-être, on doit renforcer l’autorité de l’AF, afin qu’il soit capable d’influencer l’évolution de la langue. Au même temps, les membres de l’AF doivent être répresentatifs de le monde Francophone.

  • En Angleterre nous sommes réglés principalement par les créateurs des dictionnaires. De temps en temps nous voyons des articles qui discute les nouveaux mots qui sont admets aux dictionnaires. Les plus connu publication est celui publié d’Oxford. Ça c’est peut-être un autre institution un peut démodé, mais, à l’autre cote, pourvu que il y a un vrai débat a l’impact de l’évolution d’une langue, ça me convient.

  • C’est difficile de parler laconiquement de ce sujet pour moi, mais je pense plutôt que quelque institut ou organisation qui établie le plus haute standard de la langue doit exister. Sinon, sans l’accord sur ce qu’est “la langue Français officielle”, on va perdre l’unité de la langue et elle va perdre sa plus importante function — la réalisation de la communication entre les gens. C’est vrai que l’Académie française semble démodée, mais l’opinions de cette organisation changera, car leurs membres se remplaceraient. Changement de génération prends le temps, mais comme ça on vois plus clairement si certain mot, expression ou construction grammaire devenu vraiment une partie de la langue “classique” ou pas.

  • Franchement, en tant que femme, l’organisation qui est contre la langage inclusive et qui persiste dans son idée n’est pas du tout acceptable. Les règles de langues est comme la loi à mon avis: Ils doivent changer selon les situations dans lesquelles des langues se utilisent. La loi a changé et continue de le faire en fonction de besoins, ainsi les langues.

  • Je pense que l’Académie française devrait s’ouvrir plus et mieux accompagner ce qui se passe avec la langue française. En Pologne, on a une institution pareille mais elle n’est pas vraiement connue parmi les Polonais. Mais je crois qu’ici aussi elle est plus conservatrice que les utilisateur.trice.s de la langue.

  • Cette une institution respectueuse pour qu’on puisse savoir la propre application de la langue française. Au Danemark, on a une association jouant un rôle similaire, mais au contraire de l’Académie française, elle essaie plutôt de décrire l’évolution de la langue au lieu de la fixer. De temps en temps, ça fait des polémiques dans le média et parmi quelques-uns de nos compatriotes qui aimeraient une plus rigide conception. L’écriture inclusive existe aussi chez nous, surtout concernant les professions, mais grâce à l’évolution historique de la langue, les articles masculins et féminins ont disparu et se sont transformés à un article commun. La grande tragédie, c’est que beaucoup de monde confondent les genres grammaires avec les sexes biologiques. On dit la masculinité et le féminisme, par exemple.

  • Ce n’est pas aussi une pièce de culture et histoire française ? Ce ne changera pas par le matin. C’est important, pour tout le monde, que nous avons ces discussions, donc nous pouvons faire le changement pas à pas. Peut-être ma fille ou un jour, sa fille verront les changés positif.

  • A mon avis il y a une rôle pour une organisation à documenter et analyser les tendances dans la langue, les nouvelles mots et usages, sans l’autorité de contrôler. En faisant cela elle serait une référence et elle aiderait garder une savoir faire en commun et cohérence au sein du langue.

  • En Espagnol on as aussi une Académie de Langue et on as aussi cette conflit avec l’inclusion de le genre féminine dans les professions et dans le vocabulaire général. Je pense que les Academies de langues sont nécessaires, mais elles doivent accompagner mieux l’evolution de la langue. Elles sont toujours on retard! Une des problèmes principaux dans l’Académie de langue espagnole et que presque tous les personne qui peuvent décider sont hommes et viennent de l’Espagne… donc c’est plus difficile pour incluir autres perspectives, je pense que c’est le même cas avec l’Académie française.

  • Je suis d’accord avec les commentaires écrits ci-dessous. Bien que j’aie une certaine sympathie avec l’objectif de conserver la beauté et l’élégance de langue française, je pense que son évolution doit rester avec ses locuteurs dans le monde entier. Le notion qu’une institution comme l’Académie Française peut régler le développement du français appartient à une autre siècle.

  • Avec tous les langues, le tension existe entre le besoin d’évoluer et le besoin de rester consistant. C’est normal et naturel, car une langue n’est qu’un reflet de la société qui l’utilise. Le français n’est pas different. Pendant le trois derniers semaines, Hugo nous a montré comment la langue française a aide créer d’une identité français. À mon avis, le problème actuel avec l’Académie Française est elle ne représente plus la culture française. Elle consiste en trop de vieux hommes blancs. Même si l’Académie devient plus inclusive, je pense qu’elle doit continuer à freiner les changements à la langue pour être certain qu’elles sont durables et pas des engouements. Il me semble qu’un corps comme l’Académie, bien inclusive, pourrait équilibrer l’évolution du français en le permettant à éponger des influences mondial, et en même temps le prévenir à désintégrer en une collection de patois, incomprehensible l’un de l’autre.

  • L’Académie Français me semble qu’elle lutte contre la réalité. Si une langue est vivante, il faut évoluer parce qu’il y aura des gens qui la parle dans leurs vies quotidiens, et donc en parlant, des nouveaux mots et des nouvelles expressions seront né. C’est un processus naturel. 

  • D’après moi, l’académie française est plutôt absurde. Comment ça se fait qu’elle dure si longtemps ? Tout le monde sait que la langue est organique et horizontale et qu’elle évolue naturellement selon les besoins et les volontés de la peuple que l’utilise.

    Il est clair qu’une académie centrale qui <<protège>> la forme et la santé d’une langue sera inévitablement oppressive, anti-démocratique, et pas du tout lier à la langue vraie quotidienne.

    Bien sûr, une académie peut aider à conserver l’histoire, à garder les casiers, et à faire les études d’une langue, mais certainement pas à gérer la regulation, ni la direction, ni l’avenir de celle.

    La chose la plus belle d’une langue, c’est son évolution naturelle qui est toujours organique, démocratique, et pragmatique. Si seulement le monde entier fonctionnait comme ça !

  • Tout change, c’est sûr, mais la question est à quelle vitesse et selon quels principes généraux. Une référence aux idéaux est nécessaire. Si les idéaux de la France – liberté, égalité, fraternité – s’appliquent aux femmes et aux hommes, alors le languge doit refléter les idéaux de la France.

    Ce n’est pas une mauvaise idée d’avoir un comité qui formule des recommandations mais il faut que ce comité représente toute la société.

  • l’année derinére j’ai appris beaucoup de l’Academie française et ses rôles – je dirais que c’est un peu demodée dans la société actuelle. Une langue répresente la société dans laquelle elle est parlée, alors si une société évolue, c’est normal que la langue évolue aussi.

  • Je pense que maintenant c’est le grand temps pour l’Académie française à changer certain règles dans la langue française particulièrement pour éviter la différence entre les mots qui semble très patriarcale. Comme, le sujet qui l’écriture inclusive a proposé, c’est totalement équitable dans cette ère.

  • L’Académie française me rappelle de King Canute qui pensait qu’il pouvait retenir le marée.
    J’admire le façon dont le français est si logique et l’Académie essaie d’arrêter les abus de langue.
    Cependant la langue est dynamique et doit changer à mesure que la société change

  • Je pense que la langue française existe comme aujourd’hui grâce à l’academie français même elle est parlée dans les pays si loin de métropole. Si non, la langue pourrait muter à plusieurs formes. D’abord elle viendrait un dialecte, et éventuellement ça créerait une nouvelle langue. Majorités de langues Européenne sont comme ça. L’académie française existe pour centraliser la langue comme un backbone. Mais c’est vrai qu’il faut adapter de créer des mots pour nouvelle epoch.

  • Je pense que  l’Académie française est une organisation qui fait obstacle pour la lanque française et son développement. Les gens utilisent la langue française chaque jour donc c’est normal que la langue se développe naturellment. Je pense l’Académie française ralentit le dévoloppment et c’est dommage.

  • Je pense qu’il est une organisation archaïque qui cherche à protéger son propre pouvoir. J’assume que la majorité de ses membres soient des hommes, donc c’est une bonne chose que la lange évolue malgré son existence. Ayant dit ça, l’évolution d’une langue est un sujet d’étude et de débat valable et donc peut-être son rôle devrait plus pour cette fonction dans la société contemporaine.

  • Je pense que l’académie française ce n’est plus efficace. Et aussi, il crée une perception que il y a une seule façon de parler français et si on parle différemment, on n’a pas de classe. Si on veut avoir une société egalitarian, on doit accepted qu’il ont des gens qui parlent différemment. 

  • L’Académie française est une institution avec une histoire importante, je ne veux donc pas rejeter complètement le concept. Mais c’est une institution qui, comme de nombreuses institutions, veut protéger son pouvoir et celui de ses membres. Evidemment, la majorité des membres ont la même position privilégiée (blancs, masculins, riches, etc.), et à cause de cela, il leur est difficile de comprendre (ou peut-être de s’en soucier) les effets négatifs des paroles la langue pour évoluer avec la culture!
    L’Académie Français est un institution avec un histoire important, donc je ne veux pas le rejeter le concept entièrement. Mais c’est un institution qui, comme de nombreuses d’institutions, veut protéger son pouvoir et celui de ses membres. Evidement, la majorité de cela ont le même position privilégiée (blanc, masculin, rich, etc), et à cause de ça, c’est difficile pour lui comprendre (ou peut-être de s’en soucier) les effets négatifs des parole oppressif et la necesitée pour une langue d’évoluer à cote de la culture!

  • Je pense que l’Académie française, comme toutes les choses qui restent fermées et isolées, en se refusant d’accepter les changements qui se déroulent à son extérieur, sont mauvaises. Si on considère que la langue est aussi un moyen politique et économique, c’est évident que la reconnaissance du genre feminin dans les nouveaux contextes est indispensable. Le résultat du refus à l’ouverture, mis en place de l’Académie, pourrait être la cause de sa propre mort.

  • Je comprends pourquoi l’Académie française veut protéger la langue – en Anglais je m’énerve quand j’entends certaines phrases nouvelles ou certaines expressions qui me semblent erronées. Mais je comprends aussi qu’une langue est une chose vivante et elle doit évoluer. Ça vaut mieux si une proportion de l’Academie soit (!) plus jeune avec une équilibre entre des hommes et des femmes. Le plus important c’est qu’on peut communiquer effectivement, et quoi que l’Académie décide est la façon correcte de parler, des gens vont faire leurs propres règles.

  • Je suis tres fier que l’Academie francaise soit etabli ici pour proteger la langue francaise, mais il doit evoluer avec le socialite. C’est tres importante que la langue soit alignee sur l’ideologie moderne, surtout le president a l’ambition de faire du francaise la langue la plus parlee en 2050, non?

  • Comme la plupart des institutions, l’Académie française est fort rigide et résiste au changement. D’un côté, elle est incapable de réagir de toute autre façon. D’un autre côté, elle devra devenir plus flexible pour tenir les autorités. Le temps dira. En tout cas, ce qui est importante, ce sont les changements fondamentaux dans la société française.

  • Je comprend la nécessité d’avoir un institution centralisée qui peut maintenir certaines aspects d’une langue, mais surtout maintenant, c’est aussi très important d’être capable à adapter à le monde en tour de nous. Société est un construction qui changent tous les jours, et pour cette raison seul, ça me semble que l’institutions qui fonctionnent pour servir société doivent changer aussi.

  • Moi je crois que l’Académie française est assez dépassée. Peut-être dans le passé, son rôle était plus important, vu que la langue française était encore en train de se former et qu’elle était parlée par une population plutôt homogène. Cependant, maintenant la langue est parlée dans beaucoup de parties du monde, et même en France, la langue change plus rapidement qu’avant comme la société en général. Mais elle reste encore une fonction assez importante de l’Académie française, et c’est que les élites qui suivent ses règles strictement peuvent utiliser la langue pour discriminer entre les autres. C’est-à-dire, elles peuvent réserver l’accès aux classes supérieures de la société que pour les personnes qui parlent une certaine version du français prescrite par l’Académie française.

  • Je pense qu’il est important d’avoir une institution qui soit une référence pour la langue, mais elle doit évoluer rapidement avec la société. En ce qui concerne l’écriture inclusive, je ne suis pas d’accord (sauf quand doit être bien spécifiée dans les lois par exemple) : elle complique inutilement la lecture. Ce sont les faits qui garantissent l’égalité des genres.

  • Á mon avis, c’est important de garder les traditions d’une langue, mais dans le photo, les membres d’Académie me semblaient trés agés et je ne suis pas sur qu’ils ont une approche ouverte d’esprit concernant la langue francaise. Changer et pourvoir adapter á son environnement, c’est une des aspects les plus importants d’une langue, et je pense que á coté des traditions, on doit aussi garder ca.

  • Je me souviens d’une épisode ” Le ou la Covid?!” – C’est l’Académie française qui a décidée de l’article correcte…Malheureusement je me ne souviens pas de ce qui est juste…
    Les règles uniformes pour une langue sont importantes, mais on ne peut pas prévenir un développement. Quand une langue est vivante, elle s’évolue constamment

  • Une langue, c´est quelque chose vivant et c´est bien qu´elle se dévelope avec le temps. À l´autre côté, c´est aussi bien d´avoir une institution, qui surveille les règles principales pour garantir la communication correcte.
    L´Académie française c´est un assemblage surtout des veilles hommes très traditionels. Alors, c´est une chance d´argumenter, débattre et disputer. Mais en fin les gens parlent comme ils veulent.

  • Je ne sais pas suffisament sur le rôle des l’Aceadmie Francaise pour avoir une opinion.
    On Allemagne il y a un dictionnaire d’orthographe de la langue allemande le “Duden” que definit ce que est correct en allemand. Il a été publié pour la première fois en 1880 par un homme appellé Konrad Duden.
    De la fin de 1955 jusqu’à la réforme de l’orthographe allemande en 1996, le Duden faisait autorité pour l’orthographe officielle en Allemagne. Aujourd’hui, il est “basé sur les règles officielles actuelles d’orthographe” du Conseil d’Orthographe Allemande.

  • L’académie prend soin de la langue, elle la garde et protège C’est
    important d’en avoir un étalon.En ce cas L’Académie joue le rôle pratique.Par contre “la rue”, la langue parlée ont sa propre logique du développement naturel et personne ne peut pas l’arrêter. Le rôle de l’Académie est de trouver une balance.

  • Je suis sceptique, mais je pense que l’académie joue un rôle utile dans la création d’une compréhension commune des fondements de la langue. Par contre, la langue française (et toute autre langue) est très dynamique et doit pouvoir évoluer et se transformer, donc il y aura toujours une tension entre les deux.

  • il me semble que l’académie français est une institution très démodé. d’essayer de garder une langue sans permettre des changements me parais d’être fou et aussi impossible. Une langue est comme un organism qui grandit et qui change tous le temps. J’aime vraiment que l’anglais puisse changer avec tous les influences des peuples qui viennent ici d’autres pays autour du monde avec leurs langues différentes.

  • L’Académie française est une institution importante et joue un rôle crucial pour préserver et gouverner la langue française. Selon moi, pour une langue s’épanouir, elle devrait évoluer et s’adapter au besoin de la société. Si L’Académie française ne reconnaît pas ce besoin, il perdrait de son importance dans le monde francophone.

  • je respecte des institutions comme ça parce qu’ils gardent la tradition du pays en arrêtant les gens créatifs de mettre de désordre de la culture et société. Mais si ce revolution de paroles fait le français plus facile pour moi, puis je DETESTE l’Académie Française aussi.

  • Un peu inutile, je pense. On a une institution qui ne veut pas changer et elle est principalement composée de vieillards, qui sont conservateurs avec cette langue. Les meilleures langues sont celles qui changent avec le temps et grandissent avec leur peuple. Donc, Je pense qu’on devrais pas faire attention à cette institution.

  • Je pense que L’académie Française a une importance relative. En effet, on reconnaît ses efforts historiques en faveur de la construction de la langue, mais plusieurs fois ses positions sont trop conservatrices et ça n’est pas d’accord l’évolution de la societé. En fait, il y a des nombreux linguistes que ne reconnaissent ni légitimité ni l’expertise linguistique aux académiciens. En plus, ils dénoncent ce qu’ils appellent leur pouvoir politique abusif et encore leur inefficacité.

  • Je pense que partout dans le monde, les langues sont devenues plus difficiles parce que de plus en plus de gens changent de mots. Sans une organisation qui contrôle les langues, il est probable que les langues disparaîtront Déjà en anglais, beaucoup de gens ne parlent pas correctement la langue donc je pense que l’Acadamie française est une bonne idée!

  • Je pense qu’une institution comme l’académie Française peut existir seulement grace au nombre de personnes qui la suivent. Je trouve étonnant que les Français prennent aux sérieux une organisation avec des membres qui s’appellent ‘les immortels’. Elles·ils ont la liberté et la capabilité de s’exprimer à leur guise, et elles.ils ont pas besoin à une autorité dans ce domaine.. En fait c’est l’académie qui a besoin d’eux.

  • C’était un lesson très intéressante, je pense. La langue française est une langue sexiste? Pendant que j’apprenais francais, il y a deux ans, j’ai pensé plusieurs fois de cette question. Mais d’autre part nous avons la même problème en ma langue maternelle, la suedoise. Il y a ici beaucoup de mots qui sont en débat linguistique. Mais contrairement au français donc la tendance est de supprimer des mots feminines pour par example des mots pour differentes métiers. On trouve que le mots feminine réduit la dignité de des femmes d’un métier. Elle n’est pas la directrice. Elle est la directeur.C’est un peu paradoxale, n’est pas?

  • Je pense que la plupart des gens, en particulier les jeunes, n’ont pas besoin d’une organisation pour décider quels mots ils peuvent utiliser et comment ils peuvent l’être. De nos jours, avec le courrier électronique, le texte, etc. le langage se développe trop vite pour qu’un comité de vieillards soit pertinent.

  • Je pense que l’Académie Française est encore indispensable pour une langue compliquée comme la Française. Autrement dit, cette organisation considère de nouveaux mots adaptés avec le pur français et les reconnait. Dans la vie, la plupart des jeunes peut dire des mots que les vieux n’ont pas encore utilisé, mais ils seront disparu bientôt et alternativement les nouveaux mots seront mises à jour. Si un mot viable, un jour on va l’accepter non seulement en verbal mais aussi en écriture. Du coup, l’Académie française va prendre la décision comment utiliser ce mot pour éliminer la polémique entre les gens.

  • Quelle bonne question! Je crois que l’Académie Française perdra du pouvoir parce que les gens ont le contrôle des langues. Il faudra avoir un dictionnaire par les gens dans le futur. Je crois que l’Académie Française deviendra plus flexible ou perdra de sa pertinence dans le monde.

  • Je pense que l’Académie française doit devenir plus divers et plus inclusif. La diversité peut favoriser les décisions pertinentes et moins traditionnelles. L’Académie peut profiter de voir les cas sous étude avec plusieurs perspectives différentes et points de vue. La langue modernisera comme la culture.

  • Je pense qu’il faut respecter l’Académie française pour son existence. Même si je suis partisan (ou partisanne?) de l’écriture inclusive. Сomme toute organisation conservatrice (puisqu’elle existe depuis 1634), elle résiste à certaines innovations. Mais la vie elle-même mettra tout à sa place.

  • Je crois que L’Académie a sa place dans la société, mais il a besoin d’être démocratisé. Si sa mission est renouvelée, au lieu de garder le « propre français » et devenir une société qui cataloguer tous les tendances, il y aura un avenir pour L’AF. Sinon, elle rester une fossile et va la devenir de plus en plus.

  • L’Académie française me donne l’idée d’une organisation perdue dans un temps bien long passé – en anglais il y a l’expression “stuck in time” – peut-être une traduction en français serait “bloquée dans l’histoire”? Bien que je comprenne le désir de “sauver” la langue pur, je croix que l’avenir de l’académie soit en péril si elle n’évolue pas vers un vue mondiale de la langue. Si on travaille pur une langue “parfaite” et “pure”, on ignore, ou plus pire, on exclut les personnes partout le monde qui vivent et parlent français dans leur quotidien. L’exclusivité en ce cas, bien sûr c’est la même chose de “jugement” vers quelque chose plus “supérieure” et donc, des préjugés sont en place dans cette institution. L’avenir? C’est le mondialisation y comprends pour la langue français – les différents pays et leur peuple qui parle français dans la vie à la langue. Ça c’est la plus grande leçon pour l’Académie.

  • En général, la langue est comme une créature vivante. Elle évolue constamment dans les nombreuses communications entre les personnes vivantes. L’Académie française est basée sur l’idée que la structure de la langue humaine est contrôlable, que les règles de grammaire précèdent la langue naturelle et qu’elles sont plus importantes que la langue naturelle (parlé ou écrit) qui exprime la vie comme vécue par tous. Bien sûr, il s’agit d’une erreur conceptuelle découlant d’une vue métaphysique du monde dépassée. Néanmoins, l’Académie français représente un aspect conformiste concret de la dynamique sociale car il y en a nombreux qui partagent son point de vue. C’est, autrement dit, une puissance légitime et active parmi tant d’autres qui influence l’évolution de la langue français. À mon avis le problème avec l’académie est qu’elle est devenue insensible aux changements sociaux. Les règles de langue ne sont jamais absolues ou Dieu donné. Il faut qu’elles doivent refléter les besoins d’expressions des gens.

  • Il doit y avoir un centre solide, une autorité qui est généralement respectée sinon le chaos vient vite s’installer. Par exemple l’industrie moderne ne peut plus fonctionner sans la normalisation. Au niveau national et international il y a de nombreuses organisations qui s’en occupent. Quant à la langue française l’Académie française ne semble pas être à même de régler dans les meilleurs délais les grandes questions et polémiques du jour. Il faut plutôt une institution ou enfin un ensemble d’organisations caractérisées par la flexibilité et non par le pouvoir bien établi. Tout ce qui nous amène encore une fois à la même question : qui décide les règles d’une langue? Ça, ce n’est pas simple.

  • J’étais toujours enseignée d’évaluer et respecter l’Académie française
    pour tous qu’elle faisait pour préserver et promouvoir la belle langue française. (Peut-être c’était pour ça que j’ai toujours peur de parler – même “bonjour” était mal, et un fois j’ai parlé de ma fille comme “la bébée” au lieu de “mon bébé”- catastrophe!)
    Mais pour moi, la chose impressionnante avec les langues c’est quelles sont si vivante, capable d’évoluer et changer selon les vies des gens qui les parlent. C’est un don précieux.
    J’ai trouvé cette presentation 29 très positive pour la dernière de cette
    semaine et je suis tout à fait d’accord avec toi. MERCI Hugo et santé
    à la francophonie de la futur!
    C’est drôle mais tout ça me souviens de “Pygmalion” et “My Fair Lady”
    particulièrement la chanson “Why can’t the English teach their children how to speak.”

  • Chaque fois quelqu’un prendrait un argument pour renforcer les règles passées même dire quelque chose comme ” je manque the good ol’ days” en anglais, ca me dérange beaucoup. “le good ol’ days” était pleine d’injustice sociale sur plusieurs niveaux. C’est la même pour l’Académie Français, il faut qu’on change constamment pour améliorer la vie de chaque personne pas seulement des haut fonctionnaires qui régulièrement sont des vieux hommes blancs qui le système a gardé depuis la nuit de temps.

  • A mon avis il y a actuellement une problème avec l’Académie Française. L’Académie impose une système de la langue assez fixée et elle ne peut pas changer facilement avec les changements de la société . Elle peut décider comment le français est correctement écrit mais ne contrôle pas comment la langue est parlée par les gens. Par conséquent, il y a une différence qui grandit entre la langue parlée et la langue écrite. En fait il y a deux langues : écrite et parlée. Toutes les deux sont liées et proches mais différentes. C’est comme reconnaître la langue formelle et la langue informelle.

    La majorité des francophones n’habite pas en France. Ce sont les Africains, qui vont parler un français différent dans le temps. Nouveaux mots, expressions et mots d’autres langues feront partie de leur langue. Si L’Académie n’est pas capable de s’ adapter à la vitesse de changement en France alors elle ne sera pas capable de le faire pour les changements du français au niveau mondial.

  • Je suis d’accord avec Joanne Berry qui a dit “Les langues sont organiques et en constante évolution.” Une langue internationale a besoin de nouveaux mots et nouveaux contructions pour un context trés different Par example “Walzing matilda” est une chanson australien/anglais qui est bien connue, avec beaucoup de mots incompréhensibles pour les locuteurs de l’anglais américain ou anglais indien. En anglais chaque région parle une langue un peu différente (ou peut étre chant une langue différente) mais toute parle anglais sans une académie anglaise pour réguler la langue. Les québécois parle leur langue qui est différent de la français de Normandy ou de Alsace. Pourquoi on a besoin de une académie française?

  • L’Académie française est désormais une institution très démodée. Il existe pendant 345 ans, et ce n’est que depuis 1980 qu’un peu de 9 femmes ont été élues académiciennes. Une femme est secrétaire perpétuelle de l’Académie depuis 1999, et 5 y siègent actuellement. Carrément, il ne représente pas la population francophone. Même les dictionnaires sont mis à jour pour inclure de nouveaux mots. Ç’est une institution de bien peu importance pour la majorité des gens, en particulier les jeunes.

  • Pour moi personnellement l’Académie française est très importent. Comme la France est le berceau de la langue française c’est à l’académie française à déterminer ce qui est juste et ce qui est faux dans la langue. Bien évidement, la langue se développe au quatre coin du monde mais pour autant il est de temps en temps nécessaire d’avoir une possibilité pour s’orienter à sa clarté, son originalité. Il est très précieux de préserver et de conserver la langue pour qu’elle soit vraiment la langue française.

  • À mon avis, il est important d’avoir une institution pour contrôler les changements de langue, mais l’efficacité de son travail peut dépendre principalement de la méthode appliquée et des critères de sélection des membres (ils doivent être aussi inclusifs que possible).

  • Peut-être quand il y aura plus de femmes dans l’Académie française, ce sera mieux. D’ici là, je croix qu’une langue doit grandir et s’enrichir en incorporant des mots d’autres langues. C’est pour cette raison, «j’enjailles» ma langue maternelle, l’anglais !

  • L’anglais britannique n’a pas d’Académie mais nous nous appuyons sur le dictionnaire d’anglais Oxford qui est descriptif plutôt que prescriptif de la langue.

    Il y a une vieille blague qui fait écho aux différentes cultures.

    Un Français et un Anglais cherchent chacun un mot dans les dictionnaires de leurs langues respectives. Aucun des deux ne le trouve.

    “Mon Dieu, quel dommage”, se lamente le Français. “Je ne peux pas l’utiliser. Il n’est pas dans le dictionnaire”.

    “Mais j’ai entendu des gens le dire”, insiste l’Anglais, “alors je vais l’utiliser. Il doit y avoir quelque chose qui cloche avec ce foutu dictionnaire.”

    Les langues sont organiques et en constante évolution. Les académies sont lentes et ne peuvent pas se tenir à jour.

  • Je pense qu’il faut accepter que les langues se developpent. Sinon la langue est morte. En Suède on s’a assez vite habitué d’un noveau pronom “hen” qui ne signal pas du tout si il s’agit d’une femme ou un homme. Mais bien sûr il y en a qui veut pas l’utiliser…

  • En Italie, nous avons une institution similaire: l’Accademia della Crusca, qui a son siège à Florence. C’est la plus ancienne académie de ce genre.
    Je pense que ces institutions sont encore utiles, à l’exception de quelques anachronismes qui peuvent être éliminés.
    Il est vrai que chaque langue change avec le temps, mais est également juste qu’elle soit protégée contre des changements trop radicaux qui pourraient la bouleverser. Si une langue reçoit trop de modifications, elle risque de ne plus être la même.
    Si les Africains modifient trop la langue française, se formera substantiellement une langue différente, peut-être incompréhensible aux Européens. Donc la francophonie n’aura plus de sens car nous ne pourrons plus nous comprendre.
    Tout cela peut justifier une institution de protection de la langue. Bien sur, sans exagérations.

  • Il est compréhensible pour certaines personnes de vouloir maintenir «l’intégrité» d’une langue, mais la langue évolue constamment. (Je parle anglais américain et je suis sûre que je ne parle pas comme George Washington ou Thomas Jefferson :p). Je pense qu’il est difficile pour un groupe comme celui-là de décider quelle forme de langage est bonne ou mauvaise… Naturellement, les langues changeront.

  • À mon avis, le protection d’un langue et très important pour comprendre les textes anciens. Dans ma langue maternelle (l’Arabe) il y beaucoup d’efforts pour la comprendre et préserver. Je suis d’accord que la langue évolue constamment comme le société mais le but de l’académie et de préserver la langue comme et avoir un base à laquelle on peut faire référence.

  • Je ne pense pas qu’on ait besoin de l’Académie Française. Les langues évoluent tout le temps et je trouve ça un procès très fascinant. On ne peut pas s’inquiéter pour les changes d’une langue – on ne parle pas dans la même manière qu’il y a cent années et dans l’avenir on parlera différemment encore!

  • Étant d’origine britannique, je viens d’un pays sans constitution fixe. Au contraire, nous avons un ensemble de pratiques établies et en évolution. Toute tentative de maintenir rigide ce qui doit être vivant, nous rend très nerveux.
    Je crains que l’écart important et croissant entre le français écrit et parlé soit le signe de quelque chose de mal et d’un grave danger pour l’avenir de la langue et puisse être attribué en partie à l’Académie.
    J’avoue que dans le cas peu probable où je serais un immortel 😇, je voudrais avoir un débat sur la raison pour laquelle il y a un besoin linguistique de distinction entre les genres. Je n’ai jamais entendu d’explication satisfaisante de ce qu’elle ajoute à la fonction de communication d’une langue. À mon avis, le français serait encore une belle représentation des subtilités culturelles sans ça.

  • Je crois que c’est bon d’avoir une organisation comme l’Académie, pour protéger des règles générales du français. Bien si la langue est vivant, on dois en discuter pour accorder quoi faire. Personnellement, je crois que les personnes s’occupent souvent des choses comme la grammaire à la place des actions pour avoir un vrai change dans la société (en ce qui concerne l’équité).

  • Récemment, l’académie française a argumenté qu’on ne peut pas dire “le covid”, mais “la covid”, parce que covid-19 est une maladie, est “la maladie” est féminin… mais tou.s.tes. (j’éspère que j’ai utilisé correctement la langue inclusive!) les journalistes écrivent “le covid”, parce que c’est plus naturelle pour eux. Un professeur de la linguistique en Zurich a répondu que ça c’est pas vraiment utile – quand les éxpression developpent si naturellement, on doit les décrire, pas préscrire des nouveaux écpressions.

  • Je ne connais pas bien l’académie française. À mon avis, une langue est un outil de communication. C’est vivant et en constante évolution. Nous devons donc nous concentrer sur sa convivialité. Je ne comprends pas pourquoi nous avons les mots masculin ou féminin. Il n’y a pas de masculin ou féminin en anglais. Mais cela n’affecte pas la pression de ce languge.

  • Vivre dans une société organisée et complexe a toujours peser le pour et le contre.
    Vivre en société d’une certaine manière signifie perdre une partie de sa liberté, que ce soit dans le droit d’aller et venir, ou dans le droit de dire ce que vous voulez comme vous le souhaitez.
    Vous voyagerez en train ou en avion, vous devez accepter les règles de l’horaire, ce que vous pouvez transporter, où vous serez assis. Ça n’en a pas l’air mais ce sont les règles de la société .
    Si vous conduisez sur la route, vous devez respecter les limites de vitesse, si vous allez conduire à gauche ou à droite, si vous devez vous arrêter ou marcher au feu rouge ou vert . Le respect de ces règles de circulation est la garantie de votre vie et de celle des autres. Vous ne pouvez pas conduire en faisant ce que vous aimez.
    Nous n’aimons pas le policier qui inflige une amende au chauffeur, mais il travaille pour que la société reste organisée.
    Je pense que cela facilite l’acceptation du rôle de l’Académie française. Ce n’est pas une tâche agréable, mais la langue est l’un des maillons d’une société organisée et mérite donc d’être préservée.
    Cela veut-il dire que la langue française ne doit pas changer? C’est inévitable que cela change, mais de manière contrôlée et organisée, car les valeurs de la société sont plus importantes que les valeurs individuelles, , si c’était différent, nous ne pourrions pas profiter d’une société organisée.

  • Je trouve que dans la photo de l’Acedemie française, les gens sont comme des dinosaures avec trop d’hommes. La langue est quelque chose qui change et évolue tout le temps, il faut donc être ouvert et ne pas rester coincé dans le passé. Je pose toujours la question : qui décide si un nouveau nom est masculin ou féminin ?

  • Je crois que la langue est vivante et change avec tous les changements de société. Par conséquent, il semble que l’Académie française soit un peu stricte et devrait être plus flexible avec la langue et permettre plus d’argot provenant des différents pays francophones. Sinon, cela crée une hiérarchie dans laquelle la France est au-dessus des autres sociétés qui parlent la languge

  • Je pense que l’Académie française est une institution très honorable mais je crois que elle doit accepter les changements et évolution de la langue. Je pense que la fonction de l’institute est plutôt protéger la langue française face á des langues étrangers.

  • Je crois que dans chaque pays, ce débat existe à propos de la façon qu’on parle la langue. Même aux États-Unis, on peut voir ce débat au sujet de l’anglais. Voyez, par exemple, cette article : https://www.nytimes.com/roomfordebate/2012/09/27/which-language-and-grammar-rules-to-flout. Et ceux qui écrivent les dictionnaires et les livres de grammaire ont un pouvoir d’influencer la langue de leur pays.

    Mais, je dois avouer que l’Académie français, c’est peut-être le plus fort exemple au monde de cette phénomène. Je crois qu’il y a une place pour une telle groupe de fixer les standards par lesquelles la langue est enseigné et appris dans les écoles primaires. Mais, il est impossible qu’une telle groupe soit capable de contrôler la façon par laquelle les personnes parlent et écrivent dans leurs vies personnelles.

  • À mon avis, je trouve que l’existence de l’académie française est nécessaire et justifiable. Pourquoi? Parce que la langue écrit doit être unifié et standardisé, sinon comment est-ce qu’on apprend à l’école? Bien entendu, la langue orale s’adapte avec des développements sociaux mais il faut que nous gardions le standard et intégrité d’une langue.

  • Je comprends pourquoi l’Académie française a été créé alors qu’il y avait tant de de langues parlées en France. La langue et les habitants de la France ont dû être unifiée. Mais cela n’a plus été le cas depuis longtemps. Je crois que maintenant les langues du monde, ainsi que les cultures, doivent être ouvertes au changement. Il est possible que la plupart des français soient mécontents lors de nouveaux mots apparaîtront, mais c’est inévitable, et je pense désirable, en tous cas. Personnes ne peut changer ça, pas même l’Académie française.

  • Il me semble qu’il y a deux tâches qui sont en concurrence. Toute langue doit avoir une structure de base convenue qui préserve la compréhension mutuelle entre ses locuteurs et toute langue doit pouvoir s’adapter à des circonstances changeantes afin de préserver sa force expressive. La tension entre ces deux tâches est une bonne chose. Elle démontre que les deux tâches sont poursuivies et que la langue conserve ainsi son utilité pour la communication,

  • J’ai étudié la littérature anglaise à l’université et j’ai enseigné la grammaire pendant plusieurs semestres. Je pense que le raison primière de la grammaire est d’etablir et maintenir les différences entre les classes sociales. Le maîstre des règles de grammaire est le signe d’une bonne éducation, donc les personnes ayant une bonne éducation veulent respecter ces règles. La grammaire ne sert presque jamais à la communication – le système de genre insignificant des langues romanes comme la français en est un exemple flagrant — et les véritables règles de toute langues sont toujours établies et continuellement modifiées par les personnes qui parlent cette langue, peu importe ce que disent les grammairiens comme l’Académie française. Ils sont destinés à perdre la guerre, mais ils ne se battent pas pour gagner. Ils se battent pour conserver leur position de personnes les plus intelligentes de la salle.

  • Je trouve que l’académique français est excellent pour garder la langue comme elle a été avant, mais peut-être un peu trop traditionnel. Je pense que les français devrait accepter que leur belle langue est en train de changer avec le monde, et ça c’est quelque chose positif. Si les français veulent la garder, ils devront changer un peu aussi, d’une mentalité traditionnel à une mentalité plus ouvert.

  • Il me semble que l’académie française devrait être modernisée si elle veut continuer à exister. À mon avis il est utile qu’il y ait des institutions pour étudier l’évolution de la langue et établir des conventions qui facilitent la communication parmi les utilisateurs. Mais si les règlements essaient de fossiliser la langue, au lieu de refléter de vraies tendances linguistiques de la population et ils sont inutiles et seront ignorés.

  • Ce sont ‘les vieux’ qui sont fiers de leur langue mais qui essaient de limiter le developpement de la langue pour la preserver disons ‘pure’ linquistiquement. Je crois qu’ils doivent accepter que le francais devrait developper en acceptant un ecriture plus inclusive pourque le francais puisse reclamer son position au monde a l’avenir des langues les plus utilises.

  • Je pense que l’académie française est importante. C’est parce que je n’aime pas quand on mélange des langues différentes. Par exemple, je n’aime pas quand on utilise des anglicismes en français et je préfère que la langue reste pure. Sans cette institution, il est possible que le français disparaisse au fur et à mesure car il faut qu’on le garde. Ce serait trop dommage.

  • Je pense que l’Académie français est très conservatrice mais c’est naturel parce que l’organisation gouvernementale ou académique n’est pas usuellement avancée. La langue constamment évolue et on ne peut pas arrêter ses changements.Quand des gens publiques ou privées les acceptent et des médias comme le télévision ou des journaux commencent les utiliser, l’Académie les suivra. Non?

  • Je pense que l’Académie Français est un peu comme un dinosaure ! Aux États-Unis, on croit que le peuple français est fou d’empêcher les nouveaux mots. Ce changement avec une langue est naturel. Bien sûr, nous essayons également d’empêcher certains mots ou argot pour la conversation ou l’écriture formelle, mais avec le temps, nous voyons que beaucoup de ces mots deviennent couramment utilisés. Je pense qu’il y aura un changement dans l’Académie bientôt ou l’organisation sera obsolète.

  • Ça, c’est une question qui est très subjective dans un pays comme la France qui est confronté à la globalisation, à l’immigration et au bouleversement social. Moi, j’adore la langue très précise, très claire parce que c’était le monde dans lequel j’ai grandi mais pour les jeunes peut-être ça n’est pas le cas. C’est assez choquant que les vêtements que portent les «immortels» sont tellement chers ; il vaudrait mieux qu’ils donnent cet argent aux sans-abri ; un costume noir, très simple, c’est suffisant. Également, pourquoi est-ce qu’ils ont besoin d’une épée dans le XXIe siècle pour les aider de protéger la langue française ? Je blague 🙃. Mais, sûrement, l’habit vert est l’épée sont juste un peu prétentieux.

  • Je suis programmer et je utilise la langue C#. Microsoft a une grande équipe qui travaille dur à améliorer la langue, et la langue et beaucoup meilleure cause à ça. Pourquoi on voudrait une équipe qui travaille dur à garder une langue la même? Surtout si la langue à des problèmes avec le sexisme.

  • À mon avis, je trouve cette organisation un peu anachronique et conservatrice. C’est fou qu’en 2020, il n’y a que 5 femmes sur 40 membres. En plus, seulement deux membres sont personnes de couleur. Personnellement, je trouve ça un peu horrible en pensant de la grande diversité de la France et la francophonie. En tant qu’un étranger, même si j’apprécie la mission du groupe et son rôle symbolique en France, il faut que L’Académie Française s’évolue afin de rester pertinente.

  • Je pense que L’Académie française ne pourra pas gagner cette guerre. Je comprends leurs motifs et qu’elle veut garder les normes et les règles, mais c’est impossible d’arrêter le changement. J’ai travaillé pendant beaucoup d’années comme rédactrice, et je sais que c’est difficile de regarder des choses qu’on considére «fausses» ou «mauvaise grammaire» deviennent acceptables. D’autre côté, l’anglais a toujours emprunté et accepté les mots et les phrases nouveaux, et ça a fait la langue plus riche. Comme les immigrés qui donnent notre pays sa diversité et sa force, notre langue est aussi diverse et forte. N’ayez pas peur, L’Académie française! ça va être une bonne chose!

  • Je respecte leurs buts, l’académie française, mais il n’y a rien qui ne change selon les époques. Il faut peser l’importance d’un chose contre une autre–l’inclusivité et le respect de tout les gens sont plus important à cette époque que les anciennes règles d’une langue. Personne ne jette toutes les règles par la fenêtre!

  • L’académie française, elle jeu un role important. Son but est a réguler le français and maintenir sa precision. C’est appréciée au cœur parce que personnellement, je préfère les choses d’originalité comme les marques authentiques sans copier ou doper. Mais en réalité, une langue, elle est dynamique et vivante. Elle s’adapte avec le temps. C’est-a-dire que le change et l’evolution de chaque langue soit inévitable. Et la consequence naturelle, c’est l’académie française devient symbolique.

  • À mon avis, c’est nécessaire que cette organisation existe pour réserver une des traditions sur la langue française. Il y a des organisations dans tous les pays pour donner des régles orthodoxes sur des langues. Mais il faut aussi se développer à la mode et il ne peut pas régler contre l’égalité et la tendance.

  • À mon avis, c’est une bonne idée d’avoir une institution qui surveillera une langue et de garder les règles importantes. Avec beaucoup d’argot dans nos quotidiens autour de monde, sur la télévision, il est encore plus important d’avoir une institution comme ça. J’ai vu un détérioration de ma langue maternelle et c’est mon avis que les professeurs ne savent pas bien les règles eux-mêmes.

  • Je suis en accord avec Julian Admiraal et LW sur l’importance de spécificité et clarté d’une langue, et que les règles de grammaire rende communication efficace. Mais un groupe d’hommes blancs, riches et vieux (il n’y a qu’un homme noir, le coûte ses uniformes fantaisie est $50K et le moyen âge des immortels est plus que 80 après The Guardian) n’est pas la solution.

    Il y a un drôle TED talk en français sur l’orthographe et l’académie française: La faute de l’orthographe | Arnaud Hoedt Jérôme Piron | TEDxRennes

  • En tant que femme “professeur” d’université (mais, personne ne comprend pas mon identité avec mon titre, seule), je pense qu’ils protègent une langue qui est, de temps en temps, moins spécifique et moins precise que elle serait. Et, je me sens que l’intention d’une langue est d’améliorer la precision et la comprehension parmi des populations.

  • La langue française change comme les exemples du vidéo ont montré. Je pense que l’administration de ce changement est nécessaire, mais il faut que ce changement soit géré et réglé dans une manière plus démocratique. Une réforme de l’académie française semble d’être absolument nécessaire.

  • Je me demande combien de les immortels sont femmes aujourd’hui ? Je soupçonne que beaucoup moins de la moitié. En Suède on a l’académie suedoise qui est responsable de le prix Nobel de littérature. Elle était créée de notre roi Gustaf III en 1786. C’est vraiment très ironique que l’académie suedoise souffre maintenant sa plus grande crise depuis 1786, à cause de un homme français, aussi connecté à le mouvement #metoo. Cette scandale montre que il faut que ces institutions s’adapter pour garder au moins un peu de pertinence…

    Je suis d’accord avec les autres aussi que c’est encore plus difficile avec une langue qui est parlé en plusieurs de pays et continents, comme le français. C’est plus facile avec une petite langue comme le suédois. Chaque année l’académie décide des nouveaux mots pour la dictionnaire suédois. Cette année je crois que on verra beaucoup de mots qui viennent du coronavirus. Mais de l’époque de Gustav III, on a beaucoup de mots français. Vous pouvez deviner ça veut dire fåtölj, portmonnä, kapuschong, ridå ou pjäs?

  • En principe, je pense que l’académie française peut être un institut pertinent. Sans garder les règles principaux, les règles comme, par exemple, la syntaxe et la grammaire, une langue peut devenir ambigüe. L’ambigüité d’une phrase a sa charme – dans la poésie par exemple-, mais ne fonctionne pas dans des textes judiciaires ou politiques. Je me souviens que un des points forts dans la langue française comme langue diplomatique serait sa clarté. Je pense que s’il n’y a pas un institut qui guide les changements linguistique, la clarté de la langue française diminuera. Néanmoins, je ne pense pas que un institut assez conservative et représenté par une grande majorité des hommes serait une bonne fondation pour guider les nouveaux développements dans la langue française. En regardant à la couleur des cheveux des ‘immortelles’, une changement des gardes ne doit pas faire longtemps.

  • Je pense que les langues comme les générations changent tout le temps. Mais, il est très important d’avoir une norme pour conserver la langue et les règles grammaticales comme l’Académie française. Toutes les langues ont besoin d’une structure et d’un équilibre pour pouvoir accepter les changements à travers le temps.

  • Je pense que bien que c’est imoportant de proteger cette belle langue, il faut que ça progress au fur de temps, comme tous les autres aspects de la société. La problème semble en fait celle de la difference entre des valeurs divergentes aupres des deux generations – ceux chez les jeunes contre ceux chez les membres de l’Academie Française qui n’ont pas forcement un esprit assez ouvert.

  • Ce que j’ai trouvé sur Wikipédia.

    “L’Académie, fondée en 1635 par le cardinal de Richelieu ne voit entrer une femme dans ses murs qu’en 1980, avec l’écrivaine Marguerite Yourcenar. Neuf femmes ont, depuis 1980, été élues académiciennes ; cinq y siègent actuellement.”

    Donc il y a actuellement 35 membres (5 femmes et 30 hommes). Ça a du sens que les vieils hommes ne veulent pas changer des règles de la langue puisqu’ils ont peut-être perdu le contact avec sa réalité contemporaine…

  • C’est un sujet difficile. Il vaut mieux d’avoir un peu de centralisation linguistic pour que les différents pays et les apprenants du français puissent parler entre-eux. Mais je ne crois pas que l’Académie française est le meilleur outil pour gérer la langue. Il ne faut pas essayer de bloquer l’évolution natural de la langue, d’autant que avec l’internet et la mondialisation c’est très facile de parler avec des personnes de tous les pays francophones. Alors si l’Académie française impose des règles qui sont contre les opinions des francophones, les gens vont les ignorer. En fin de compte, l’Académie n’a aucun pouvoir de bloquer les personnes qui disent «la professeure», etc. La langue va changer au gré des envies des francophones.

  • Une langue n’est pas une science comme la chimie ou la physique ou on se trouve les règles rigides. Une langue est comme un art. Il n’y a pas aucune règle qui ne peux pas être casser. Une langue est comme une mode. Donc, L’Académie Française n’ont pas de puissance de changer les règles qui, par leur nature, sont souple et changeable.

  • Je pense que L’Académie Française est un groupe de personnes qui a, collectivement, une riche connaissance de leur langue française et a, comme but, un désir sincère pour sa préservation et sa tradition. Or, je doute que ces personnes soient assez branchées de l’usage et de l’évolution de la langue des gens jeunes dans la francophonie. Mais enfin bref, je n’en sais pas grand chose.

  • A l’Espagne, nous avons le même situation mais le nom de la institution est Real Academia Española. A mon avis, c’est que les gens ne savent pas comment s’exprimer en beaucoup de occasions duquels la institution est la référence. Par contre, il peut être utilisé de manière maniquea. Je me ressente un peu perdu.

  • Pour moi il est intéressant d’avoir une institution comme L’Académie Française. C’est une institution très ancienne qui protège la langue et c’est très important pour les français. Pour ma langue, il n’y a pas une telle institution. Malgré cela, il est très difficile à modifier la langue pour qu’elle soit plus inclusif. Sans une académie le problème demeure. Je pense qu’avoir une institution qui travaille contre le changement ferais le procès plus difficile. Il soutient les gens qui ne veulent pas changer.

    Pour moi, l’usage commun est l’indicateur de la croissance linguistique. J’inclurais également les mots de Solange de Québec.

  • Je pense que l’Académie française est un anachronisme surtout avec la majorité de locuteurs étant africains avec leurs cultures variées et intenses. Est-ce que l’Académie deigne d’avoir l’autorité sur le monde francophone entier? Ça ne marche pas.
    Peut-être que son role puisse devenir consultatif seulement. Tel structure n’existe pas dans le monde anglophone mais l’uniformité de la langue reste remarquablement stabilisée.

      • Tout le monde peut proposer sa candidature, peu importe sa nationalité. Il faut juste parler français et avoir moins de 75 ans (au moment de se présenter). Ensuite, les membres de l’Académie votent et il faut obtenir la majorité des voix pour être accepté. On peut présenter sa candidature plusieurs fois si elle n’est pas acceptée. Par exemple, Victor Hugo a dû se présenter 4 fois pour être élu. Zola s’est présenté 24 fois sans succès ! Source.

  • L’Académie Française a été fondée comme partie de la centralisation de l’État sous l’autorité du roi au dix-septième siécle. Pendant la Révolution française les révolutionnaires a tué le roi au nom d’égalité et essayé de démocratiser presque toutes les institutions. Mais ils n’ont pas donné le vote au femmes – trop radical! Le patriarchalisme restait très enraciné en dépit des autres choses qui ont changé beaucoup pendant le 19ème et 20ème siécles. De mon avis, la mission de l’Académie Française n’est pas d’accord avec la démocratie; elle reste un symbole du passé. Une langue doit évoluer comme la société elle-méme. Dans un démocratie, il faut donner le peuple le rôle principal dans la constitution de leur langue.

  • C’est peut-être une question entre le prescriptivisme et le descriptivisme, c’est à dire, s’il vaut mieux que une langue ait une règle standarde ou pas. À mon avis, il y a une place du prescriptivisme dans la societé pour, par example, des éditeurs ou des enseigneurs du langue, mais cependent, il faut que le standard réfléche l’évolution du langue.

  • Monsieur Aubert de la vidéo a raison. La neuvième edition du dictionnaire de l’Academie française (sur Internet) indique que la forme féminine de «president, c’est-à-dire presidente» veut dire la femme d’un president. Néamoins dans Le Petit Robert on peut lire: «la presidente – directrice generale» et «la presidente de la République finlandaise». Dans l’école M. Aubert était peut-être un étudiant turbulent. Un article de vingt pages intitulé «Féminisation des noms de métiers et de fonctions» peut être lu sur le site de l’Academie française. Il contient plein de terminaisons possibles pour la féminisation des noms de métiers. Dire, Ne dire pas, c’est un lieu où on peut poser des questions de bon usage et quelqu’un associé de la lAcademie vous répondra. Personnellement j’aime penser à sa longue histoire remontant à l’an 1635.

  • Je pense que l’Academié ressemble à une relique qui, au mieux, n’est plus nécessaire et, au pire, pourrait être utilisée comme un outil de répression. À l’époque où il y avait des dizaines de langues parlées en France, l’Academié était très utile pour unifier le pays et le peuple. Mais maintenant, l’Academié ne semble exister que d’imposer des règles arbitraires qui blessent personnes historiquement défavorisées en faveur des personnes qui ont longtemps eu le pouvoir. Avec l’Internet et la mondialisation, c’est impossible d’arrêteter les changements de langue, donc la langue va changer, peu importe ce que dit l’Academié.

  • l”Académie Française m’amuse beaucoup depuis le moment (il y a plusieurs décennies, je pense) où j’ai appris que ses membres s’appellent “les immortels” (en masculin, evidemment!), En anglais, j’admets que j’avais des difficultés en utilisant le pronom “they” (pluriel, genre indeterminé) pour désigner les personnes qui se considèrent comme fluide de genre — mais pas des difficultés philosophiques, c’est simplement une question d’habitude. Mais parce qu’il y a un but très important, j’essaie — ça vaut la peine. On peut changer. . . .

  • Bien que l’Académie française aujourd’hui n’aie plus d’autorité officielle je pense qu’elle peut avoir tout de même un rôle à jouer pourvue que les utilisateurs de la langue la respectent parce qu’ils ont l’impression qu’elle donne des conseils de bons sens. Quant à l’écriture inclusive, il ne me semble pas que cela soit une bonne idée.

  • À mon avis, c’est bon d’avoir une institution qui prend soin de la langue et ses règles tant qu’elle prend en compte le développement naturel de la langue et aussi les besoins de ses locuteurs. Si l’Académie française ne fait tout ça, elle devrait.

    • Je pense qu’il faut avoir une méthode / une sorte d’organisation pour regler un peu la langue. Mais il faut mettre en place des contrôles pour assurer qu’une telle organisation / un tel groupe ne puissent pas empêcher l’avancée de la langue; si l’Académie Francaise ne fait pas ça, ce n’est pas surprenant qu’elle est devenue plus ou moins obsoléte.

  • bien que je crois comme la majorité que chaque langue vive en évoluant, bedon, je soupçonne qu’on aide une langue d’avoir certains règles internals dont sauvegarde est l’objectif des hommes qui aiment le sense et le saveur de leur langue beaucoup plus que les attractions et l’argot des autres langues. le peuple en general n’ont pas un préférence entre ceux à cause de quoi le Français, comme on dise, puisse être par eux un mélange sans équilibre qui n’a plus le sense ni la beauté comme le Français a maintenant.

  • Je suis sceptique. Je pense que l’étude d’une langue doit rester avec les academiques qui essaye de la décrire, pas avec un organisation qui essaie de dire aux autres comment la parler. En fait, la guerre de quels mots seront acceptés n’y est pas battu, mais dans les rues et dans les écrits, où les mots le plus acceptés seront ceux qui réussissent à communiquer.

  • >
    220117 Logo_Complete white

    Accès aux cours